Actualités·Témoignages

6ème Témoignage de l’écrit (2018)

Aujourd’hui nous vous partageons le témoignage de Lola ! Courage pour la dernière ligne droite ! 

Salut à toutes et tous ! 

Pour commencer, bon courage ! On est dans cette période où tout commence à s’accumuler et où le stress des premiers concours se fait ressentir tout comme la fatigue, mais vous pouvez y arriver, vous en êtes capables !
J’ai obtenu le concours de Nantes après un an de prépa, c’était le 2nd concours que je passais (le 1er étant Caen). Nantaise, j’avais l’avantage de connaître les lieux et de savoir comment m’y rendre, ce qui était plutôt rassurant.

Décembre, froid et pluie au rendez-vous, notre ville ne semble pas vouloir se montrer sous son meilleur jour … Les portes s’ouvrent on passe le contrôle des sacs et nous entrons dans la salle, les consignes quant au matériel autorisé sont répétées plusieurs fois (attention, l’an passé bien qu’il soit marqué sur la convocation que feutre et bic étaient autorisés, seul le stylo l’était finalement réellement, prévoyez donc les 2 si vous préférez le feutre au cas où !).
Culture g, maths et français étant distribués en même temps, je me fixe des temps à ne pas dépasser pour ne pas me retrouver dans la panique (eh oui, je suis plutôt du genre tortue, alors on s’organise comme on le peut !).
Je lis (et relis) les questions, mon empressement avec le stress pouvant me jouer des tours. Je ne suis pas nécessairement à l’aise en culture gé, je ne perds pas de temps à tergiverser, quand je ne sais pas, je mets une réponse au hasard et ne reviens plus sur la question. Le raisonnement est une partie que j’apprécie, j’ai l’impression de m’en sortir et certaines réponses me viennent en revenant dessus après avoir fait le français. Comme beaucoup de monde, le français m’a semblé accessible.
Vient ensuite la dissertation, épreuve que je n’aime pas et donc que j’appréhende. C’est une citation, j’arrive difficilement à composer mes 2 parties remplies de 3 sous-parties ; mes arguments se recoupent parfois ; mais surtout j’ai quelques ratures et une phrase dès la 1e page qui est structurée bien étrangement (pas de blanco et bien trop à barrer, j’ai donc essayé de l’arranger tant bien que mal pour donner un sens à peu près correct à ma phrase). J’ai le temps de me relire, la fin de l’épreuve est annoncée, la pression retombe.

Les résultats tombent début février, j’ouvre la liste … et vois mon nom : je vais à l’oral de Nantes !
Croyez en vous et en vos capacités ; on ne pourra pas être là pour vous encourager mais on pensera à vous et nous vous enverrons toutes nos bonnes ondes le jour J !

Lola 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s