Actualités·Infos candidats·Témoignages

L’oral de Nantes : témoignages

17264367_1398537283551981_7074520796002689605_n

Deux étudiantes de L1 nous racontent leur oral…

Gaëlle :

Après un début de matinée mouvementé (parce que nous avons attendu dans une salle adjacente au lieu d’attendre devant le secrétariat, qui nous a donc cherchées partout en croyant à des désistements !), nous avons dû remplir une fiche recto avec nos noms, prénoms, parcours de formation et motivations. J’avais un peu oublié qu’il fallait résumer en quelques lignes ses motivations, j’ai donc dû cogiter et écrire très vite pendant les quelques minutes imparties pour remplir la fiche. Je conseille de réfléchir un peu à son texte à l’avance, histoire de ne pas faire comme moi et de ne pas raturer sa fiche le jour de l’oral… mon texte était spontané mais aurait pu être un peu mieux articulé ! J’ai ensuite eu tout le temps de discuter avec les autres candidates, car j’étais l’avant dernière à passer en entretien individuel.
Je me souviens m’être vraiment mise à stresser lorsque j’ai dû attendre une dizaine de minutes devant la salle de l’oral, pendant que le jury délibérait sur la candidate précédente ! J’ai eu le temps de rassembler mes esprits, de prendre une bonne inspiration et hop !

On me demande d’entrer dans la salle. Les différents membres du jury se sont présentés (deux orthophonistes et une psychologue), et m’ont demandé de faire de même. Elles ont ensuite commencé à me poser des questions, sans jamais mentionner les éléments de la fiche que j’avais dû remplir. Elles m’ont principalement posé des questions sur la façon dont je m’étais préparée à la fois au concours et à l’oral (notamment si j’avais fait une prépa, j’ai répondu oui), la façon dont j’envisageais le métier ( « si un petit garçon vient en consultation et se met en colère au point d’essayer de saccager le bureau, quelle serait votre réaction ? », ou encore : « quels aspects du métier sont les plus durs, selon vous ? »). On ne m’a pas posé de questions pointues sur l’orthophonie, mais j’ai essayé à chaque réponse de montrer mes connaissances sur le métier en illustrant mon propos.

J’ai ensuite dû lire un texte silencieusement, le résumer en quelques phrases et parler de ce qui m’avait semblé le plus important. Cela n’a duré qu’une ou deux minutes seulement. La psychologue a ensuite continué en me demandant quels étaient mes loisirs, et le jury a passé les cinq dernières minutes à me poser des questions sur mon atelier de peinture à l’huile (j’étais un peu étonnée au départ, mais je me suis mise à répondre de façon de plus en plus spontanée à toutes ces questions sur mon passe temps quand j’ai compris que c’était un prétexte à la discussion). Elles m’ont souri à la fin de l’entretien, même l’orthophoniste qui se trouvait au milieu et qui n’avait pas levé les yeux tout au long de l’échange (mais que j’ai quand même regardée régulièrement).

Une demi-heure plus tard, on a passé l’oral de groupe, à partir d’un texte que la psychologue nous a lu à voix haute ; nous étions toutes assises en cercle, et les trois membres du jury avaient pris place dans le cercle avec nous. J’ai pris la parole trois fois, à chaque fois au moment où une longue pause commençait à s’installer, en essayant de relancer la conversation. Elles nous ont ensuite souhaité une bonne journée et ont quitté la salle, mais je conseillerais aux futures candidats de ne pas commencer à parler de leurs ressentis sur les membres du jury immédiatement après leur départ, car l’une d’elles est revenue ensuite dans la salle pour reprendre le texte !

Emilie : 

Le jury était constitué de 3 personnes (pédopsychiatre et 2 orthophonistes). Elles étaient plutôt agréables et je me suis sentie à l’aise. Elles écrivaient toutes beaucoup, c’est la pédopsychiatre qui posait davantage les questions. Je sentais que le jury cherchait vraiment à me connaître.

On m’a posé différentes questions comme :

Quand avez-vous pensé à l’orthophonie ?

On voit que vous avez fait du babysitting, qu’avez-vous appris ?

Quel est le rôle des parents lors des rééducations ?

Pour quelles raisons un enfant pourrait-il refuser une rééducation ? Elles ont rebondi en évoquant une situation précédente lors d’un de mes babysitting ce qui montre quelles écoutent vraiment ce qu’on raconte. Que faire ?

Que pourrait vous apporter l’école de Nantes ?

Que faites-vous si vous n’avez pas de concours ?

Chaque question dépendait vraiment de ce que l’on racontait au fil de l’entretien, je pense qu’il faut parler naturellement.

Au bout d’un quart d’heure, on m’a donné un texte à lire dans ma tête. Certains candidats ont eu des textes qui étaient en relation avec des sujets abordés lors de l’entretien, mais ce n’était pas mon cas : il était de nature scientifique. Le sujet portait sur le fait que la science était au début perçue comme merveilleuse mais qu’aujourd’hui, on l’accusait de tous les maux. En réalité c’est l’usage qu’on en fait qui est responsable des problèmes. Le texte ne présentait pas de difficulté de compréhension. Je devais résumer le texte à l’oral mais de façon +/- succincte, je pouvais le garder sous les yeux. Il restait un peu de temps, elles m’ont demandé de parler de mes loisirs. 

Pour le débat nous étions assis en cercle et les examinatrices étaient inclues dans le cercle. Le texte lu portait sur les correspondances et le langage écrit. Il n’y avait pas de préparation après la lecture. Pour moi, ce n’est pas le nombre de fois où on prend la parole qui importe mais comment on la prend, ce qu’on dit (pertinence, relance le débat…). Avec les filles de mon groupe nous avions appris nos prénoms pour que ça soit plus facile pour échanger !

NB : on attend vraiment longtemps donc pensez à prendre un petit encas pour éviter les borborygmes lors de l’oral  😉 et pourquoi pas apporter un jeu de cartes afin de s’occuper avec les personnes de votre groupe !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s